L’église à Saint-Vougay\
Visiter, se cultiver

L’église à Saint-Vougay

La construction de l’église remonte au XVIe siècle. Elle fut agrandie par l’Abbé Richard MIORSEC, recteur vers 1628, puis reconstruite en grande partie en 1834 par le recteur Yves LE SAOUT.

L’église comprend une nef de six travées avec bas-côtés et un cœur a chevet droit. Le clocher est de type léonard date du XVIIIe siècle. Il comporte une haute tour a deux étages, deux cloches et deux galeries.

Une flèche octogonale arrondit le beffroi. Un fronton circulaire surmonte le portail.

A l’intérieur, nous y trouvons des restes de sablières du XVIe siècle.

Sur les murs de granit du cimetière, on peut voir les armes des Kermorvan.

A gauche du portail, il y a une dalle tumulaire de Jean BARBIER représenté avec son armure, la tête nue.

L'église à Saint-Vougay

Deux statues réputées

Saint Vougay 

  • Statut du début du XVIIIe siècle, en bois polychrome et doré. Il nait en Irlande en 509. Il devint archevêque en Hibernie en Irlande, il traverse la Manche et débarque à Kérity-Penmarc’h. Il élève un oratoire dans la forêt, devenu l’emplacement de l’église de Saint-Vougay où il meurt vers 585. Cette statue le représente dans son costume d’archevêque.
SANTIK DU

Saint Jean DISCALCÉAT ou Santik-Du

  • Statue en bois de 1945. Le Nom Breton signifie « sans chaussures » naît en 1279 à Saint-Vougay. Une maison du bourg, nommé Santig est peut-être le lieu de sa naissance. Le Saint est aussi connu sous le nom de Santig-Du, petit saint noir, en raison de la robe des frères mineurs dont il est revêtu. Il y a jusqu’à présent que six statues en bois de Santig-Du dans le Finistère : Quimper, Pleuven, Plouescat, Plabennec, Guiclan et bien-sûr Saint-Vougay, sa paroisse d’origine.